JE N’AI PAS PEUR

COMPAGNIE TRO-HEOL / EN FAMILLE

C’est l’été dans le sud de l’Italie. Des enfants jouent dans la campagne. Il y a le leader du groupe, la gamine un peu ronde, le frère et sa petite sœur toujours à la traîne. Un monde d’enfants où l’on s’amuse à se faire peur, où les jeux peuvent aller jusqu’à l’humiliation. Au cours d’un gage qui lui est imposé, Michele, 9 ans, découvre dans une maison en ruines un autre enfant, séquestré, victime d’un enlèvement mafieux. A partir de cette rencontre, son regard sur le monde des hommes sera bouleversé.
Le jeune héros, devenu adulte et narrateur, nous plonge dans une histoire aux multiples rebondissements. Cette pièce adaptée du roman de Niccolò Ammaniti est à la fois drôle, cruelle et poignante. Vacillant entre humour et cauchemar, Michele devra faire des choix pour grandir, nous questionnant en boomerang sur le fondement et la portée de nos actes. On reste ébloui par la performance des trois comédiens marionnettistes assurant le rôle de tous les personnages, et ils sont nombreux.

Tro-Heol, compagnie de théâtre et de marionnettes, est une habituée des scènes lozériennes (Artik, Le Meunier Hurlant, Mon père, ma guerre). Comme pour tous ses précédents spectacles, celui-ci s’adresse aussi bien aux adultes qu’aux enfants.

www.tro-heol.fr

Distribution

D’après le roman de Niccolò Ammaniti (éditions Grasset)
Adaptation, mise en scène et scénographie : Martial Anton et Daniel Calvo Funes
Avec Daniel Calvo Funes, Isabelle Martinez ou Alexandra Mélis et Frédéric Rebiere

Production

Production : Tro-Héol
Coproduction : Le Strapontin à Pont-Scorff, La Coopérative de production de ANCRE, association des professionnels du spectacle vivant jeune public en Bretagne, La Maison du Théâtre à Brest, L’Arthémuse, Centre culturel à Briec.
Partenaires : La Ferme de Bel Ebat à Guyancourt, La Paillette à Rennes, Très Tôt Théâtre à Quimper, Le Centre culturel Athéna à Auray (Festival Méliscènes), Le Théâtre d’Angoulême, scène nationale (Festival La Tête dans les nuages)
Ce spectacle bénéficie de septembre 2015 à août 2017 du soutien de la charte d’aide à la diffusion signée par l’ONDA, l’ARCADI, l’ODIA Normandie, l’OARA, Réseau en scènes Languedoc Roussillon et Spectacle vivant en Bretagne

Vidéo