LA TRAVIATA

Opéra éclaté / OPERA

Un lit à droite de la scène et la Traviata (Burcu Uyar) mourante, que l’on suit en direct à l’écran… Le Prélude s’élève dans les premières minutes de la nuit. Le double de Violetta, étourdi par le mirage social et les apparences, danse sur le plateau. De son lit, l’héroïne assiste au cauchemar de sa vie alors que résonnent les premières mesures de l’acte III. Ce long flash-back est accompagné par dix-sept musiciens, dirigés par Gaspard Brécourt et un chœur d’une dizaine de chanteurs. Puis l’opéra reprend sa chronologie. Dans cette mise en scène, Olivier Desbordes donne à entendre une partition épurée qui va à l’essentiel, rendant à la musique toute sa magie, servie par la présence délicate et nuancée de Burcu Uyar : « C’est un opéra mythique et j’ai beaucoup de chance de chanter et de jouer ce rôle magnifique. Mais c’est très important d’en offrir sa propre vision, nourrie de tout ce que l’on ressent, tout en respectant ce que le compositeur a écrit ». Un point de vue original. Une interprétation exceptionnelle.

Distribution

Direction musicale : Gaspard Brécourt
Mise en scène : Olivier Desbordes
Collaboration artistique : Benjamin Moreau
Cheffe de chant : Elizabeth Bruselle
Avec Serenad B.Uyar, Rinò Matafù, Christophe Lacassagne, Fanny Aguado, Sarah Lazerges, Éric Vignau, Matthieu Toulouse, Laurent Arcaro, Yassine Benameur, Nathalie Schaaff
Décor - Costumes : Patrice Gouron
Lumière : Joël Fabing
Vidéo : Clément Chébli
Maquillage : Pascale Fau

Production

Choeur et orchestre Opéra Eclaté
Production : Scène Conventionnée Théâtre et Théâtre Musical Figeac/Saint-Céré – Opéra-Éclaté

Vidéo